question ???

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

question ???

Message  nassimath le Jeu 25 Mar - 17:19

slt je veux vous questionnez sur la relation entre la philosophie et math
car la plupart des amateurs sont des philosophismes ; et je crois que Aflaton qui dit "il ne peut entrer à mon école qui n'a pas mathématicien "
j'att tes réponses

nassimath

Messages : 21
Date d'inscription : 22/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: question ???

Message  Admin le Ven 26 Mar - 12:40

slt nassimath , je te remercie pour ta participation !! vraiment active Smile ok c'etait une question deja remarque et assez difficile .... mais en generalement:
Le lien entre mathématique pure et philosophie théorique se fait justement dans ces mots “pure” et “théorique”.
Dans l’idée générale, les mathématiques sont quelque chose d’assez concret, et la philosophie d’assez abstrait. Cela revient à poser la question du rapport entre le concret et l’abstrait. Cette question résolue, c’est tout naturellement que le lien entre maths et philo se fera.
Dans la méthode universelle des sciences exposée par Auguste Comte, on remarque que d’une science à l’autre, de légers glissements s’effectuent d’une science à l’autre. On part d’observations très concrètes (il me semble que tout commence par la physique), pour arriver au final à tout ce qu’il y a de plus abstrait (la métaphysique), en passant par un détachement progressif du concret vers l’abstrait. Ce détachement est nécessaire à habituer notre pensée et à l’élever au dessus des simples apparences et expériences sensorielles. Toujours est-il que ces expérience restent tout autant nécessaires et constituent toujours le début du questionnement.
Par exemple : lacher quelque chose le fait tomber par terre (observation très concrète) -> on appelle ça la chute des corps (apparition d’un concept) -> calcul de la chute des corps : vitesse =1/2 gravité x temps au carré (d’un concept né une formule mathématique, le concret que sont la vitesse, la gravité et le temps, deviennent peu à peu abstraits dans le calcul) -> puis on fait des expériences pour voir si dans tous les cas, la formule est bonne -> si oui, on tire une loi UNIVERSELLE de cette observation concrète.
Nous voilà passés du concret à l’abstrait.
Il est surtout intéressant de constater que le cas particulier (lacher quelque chose par terre) donne naissance à l’universalité (la loi), le concret à l’abstrait, en passant par cette facilité qu’ont les mathématiques à devenir aussi bien concrète qu’abstraite.
Personnellement, je pense que c’est la forme logique des maths qui les rend si “adaptables” : le monde est logique, le concret est logique, l’abstrait est logique aussi (on a dit abstrait, pas absurde), les maths sont logiques dans le concret aussi bien que dans l’abstrait, il n’en fallait pas plus pour effectuer un trait d’union entre les deux.
a vous-de philosopher Wink
avatar
Admin
Admin

Messages : 95
Date d'inscription : 21/03/2010
Localisation : [-00 , +00]

Voir le profil de l'utilisateur http://sciencemaths.jeunforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum